FR / AR

FR / AR

︎︎︎Programmes

26.09 / 20:30

27.09 / 20:00

10.10. / 20:00

24.10 / 20:00

07.11 / 20:00

14.11 / 20:00

21.11 / 20:00

19.12 / 20:00

19.12 / 20:00

19.12 / 20:00

20.12 / 20:00

14.11.2020 — 20:30

● PROJECTION AU 18
SCREENING AT LE 18 ●

Devenir cinéaste marocain en Pologne. 

Becoming a Moroccan Filmmaker in Poland. 

Programme de courts métrages réalisés par les cinéastes Mostafa Derkaoui et Idriss Karim lors de leurs études en cinéma à Łódź dans les années 1960 et 1970. Des premières “études” documentaires, critiques de la société polonaise, aux films politiques et expérimentaux on découvrira le nouveau cinéma marocain à venir, rêvé par ces pionniers.

This programme traces back the “journey” of Moroc- can students of cinema in Łódź through communist Poland between 1965 and 1975. From the first doc- umentary “studies”, critical towards Polish society, to the experimental and political movies linked to the “Years of 68”, we discover the new Moroccan cinema to come, dreamt by these pioneers.

Présentation et commentaires vidéo par Léa Morin, commissaire de l’exposition CINIMA 3.

Video presentation and comments by Lea Morin, curator of the exhibition CINIMA 3.

FILMS

Ludzie z piwnicy [Les gens du caveau], 1969, 13 min, Mostafa Derkaoui
Un groupe d’intellectuels et de musiciens discutent dans une cave de jazz. Parmi eux un journaliste qui vient d’être renvoyé pour avoir fait un reportage sur les Etats Généraux du Cinéma en France après mai 1968.
A group of intellectuals and musicians debate in a jazz cellar. Among them there is a journalist who has just been sent back for doing a reportage on the General States of Cinema in France after May 1968.


Gdzieś pewnego dnia [Un jour, quelque part], 1971, 21 min, Mostafa Derkaoui
Dans un club de jazz, des étudiants internationaux discutent de l’organisation d’un séminaire en soutien aux luttes révolutionnaires tiers-mondistes, pendant qu’un autre groupe prépare une pièce de théâtre.
In a jazz club some international students discuss the organisation of a seminar to support the revolutionary fights of the Third World, while another group rehearses for a theatre piece.


Marta, 1969, 6 min, Idriss Karim
48h de la vie d’une ouvrière du textile de Lodz, entre un travail harassant, un mari alcoolique et leurs trois garçons.
48h of the life of a female worker in the textile industry in Lódź, between exhausting labour, alcoholic husband, and their three kids.


Elżbieta K., 1973, 12 min, Idriss Karim
Bouleversant portrait d’une jeune modèle qui cherche l’indépendance et le bonheur hors des normes reconnues.
Moving portrait of a young model looking for independence and amusement beyond recognised norms.


Pieśń na śmierć młodzieńców [Chant pour la mort des adolescents], 1973, 11 min, Idriss Karim Essai poétique et surréaliste conçu comme une métaphore cinématographique contre la répression. Censuré.
Poetical and surreal essay conceived as a cinematographic metaphor against repression. Censured.



À VENIR/UPCOMING: 14.11.2020 — 20:30







Copyright © 2020 / Léa Morin — CINIMA3 / Talitha