︎︎︎Programmes

CONFÉRENCES ET PROJECTIONS



PARTICIPATION À DES CONFérenceS, journées d’étudE, publications, PROJECTIONS ET AUTRES ÉVÉnements avec le projet “LODZ-CASABLANCA” : 2018-2021






︎
présentation


11.02.2021

“Pour un nouveau regard ?”

Matrices coloniale, polonaise et soviétique des cinémas indépendants de l’ancienne Afrique coloniale



PARIS - 14h30—17h30
EN LIGNE

AVEC

Marie Pierre-Bouthier,
Gabrielle Chomentowski,
ET Léa Morin


Cette séance à trois voix revient sur la vaste question de la fondation des cinémas indépendants dans les pays d’Afrique anciennement colonisés par la France, et particulièrement le Maroc, en cherchant à entrer dans la fabrique de ces nouveaux regards, entre quête d’authenticité et de vérité, et soupçon d’exotisme intérieur ou d’auto-folklorisme. Les cinéastes pionniers se sont en effet nourris (plus qu’ils ne l’ont rejeté) du regard réifiant et pénétrant du colon. Certains cependant se sont formés à d’autres écoles que celles de l’ancien pays colonisateur : dès lors, quelle spécificité ces détours par la Pologne populaire et l’Union Soviétique ont-ils apporté (ou pas) à leur «nouveau regard » (A. Bouanani) ?

Une séance organisée et modérée par l’Atelier Exotismes en champ-contrechamp Création, réception et circulation des figures de l’altérité dans le cinéma.

Plus d’informations ici






︎

journée d’étude



24.11.2020

Les écoles de cinéma au XXè siècle: objet d’Étude privilégié pour une histoire transnationale des circulations artistiques et politiques

Université Paris 1 – Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS) UMR 8058


JOURNÉE D’ÉTUDE ORGANISÉE PAR

Gabrielle Chomentowski


AVEC

Gabrielle Chomentowski, Marie Pierre Bouthier, Chloé Folens, Claire Demoulin, Tereza Czesany Dvořáková, Tereza Stejskalová, Monika Talarczik, Léa Morin, Béatrice de Pastre, Barbara TurquieR, Genevieve Profit , Sandrine Gil et Monique Martineau Hennebelle.


Objet de recherche peu présent à la fois dans les travaux sur l’histoire du cinéma ainsi que dans les études d’histoire culturelle et politique, les écoles de cinéma ont pourtant constitué des institutions incontournables de transmission et de formation de plusieurs générations de professionnels du cinéma du XXe siècle.

Ces écoles qui apparaissent dans différents pays dès l’entre-deux-guerres (URSS, Italie), se multiplient à partir des années 1940. Ce phénomène s’inscrit temporellement dans deux mouvements intrinsèquement liés : d’une part l’émergence de la Guerre froide durant laquelle la compétition des idées et des imaginaires a touché le médium cinématographique dans tous ses aspects et par conséquent également la formation aux métiers du cinéma ; et d’autre part à l’accroissement des mobilités étudiantes dues, entre autres, aux décolonisations.

Notre objectif est de mieux cerner la manière dont les écoles et les acteurs de ces écoles – en particulier les étudiants – ont été des vecteurs de savoir-faire, de pratiques, et d’imaginaires sur le plan aussi bien artistique que politique et ont pu constituer les bases d’un réseau de professionnels encore actifs aujourd’hui.

Programme complet ici




︎

PROJECTIONS



26-27.11.2019


HOPE IS OF A DIFFERENT COLOR

Musée d’Art Moderne de Varsovie, Pologne


PROGRAMME DE FILM CONÇU PAR

Monika Talarczik (École de cinéma de Łódź)
MAGDA LIPSKA (Musée d’art moderne de varsovie)

EN COLLABORATION AVEC

LÉA MORIN


“Hope is of a different color” is a film program focused on graduates of the Polish National Film School in Łódź (Lodz Film School) who attended it thanks to scholarship agreements between the Polish People’s Republic (PRL) and what were known as Third World countries. The series consists of short films created between 1966-1990 by students from Morocco, Algeria, Tunisia, Iran, Iraq, Sudan, Kenya, South Africa and Peru.

 

Programme complet ici






︎

PROJECTION-conférence



06-08.06.2019


An Unknown Moroccan Cinema: Mostafa Derkaoui’s Student Films in Poland, 1969-1971


Présentation et projections par Léa Morin dans le cadre de
RADICALS:  a special edition of the NYU Orphan Film Symposium
at the Austrian Film Museum in Vienna







︎

journée d’étude



26-28.09.2018



Studying abroad to become a Moroccan filmmaker: a (trans)national imaginary cinema? 


The cases ofMustapha Derkaoui and Abdelkader Lagtaa in Lodz (Poland, early 1970s) 


Présentation de Marie Pierre Bouthier et Léa Morin
Conférence «Transnational Moroccan Cinema », Exeter/Edinburgh universities (Royaume-Uni),
26-28 octobre 2018